La Havane des bonnes tables socialistes

Bien loin des restos des tout-inclus, La Havane du nouveau capitalisme rouge est devenue un éden de diversité gastronomique. Tour d’horizon des meilleures tables de la capitale d’un pays dont les fortes traditions culinaires ont été mises entre parenthèses pendant 50 ans.

Lire la suite


Mexico, la sublime imparfaite

Quatre Mexicains et un Québécois au cœur aztèque nous guident à Mexico, ville de musées, de saveurs et d’imperfections.

ALBERTO RUY SANCHEZ

Écrivain et éditeur

« Ils sont nombreux, les lieux qui m’enchantent, à Mexico. J’y vis depuis toujours. J’aime les deux mois de printemps durant lesquels toutes les rues et les avenues fleurissent avec les jacarandas, ces arbres caractéristiques de la ville, avec leurs fleurs violettes qui tombent tous les jours sur le sol, puis se renouvellent le lendemain.

Lire la suite


Londres sans bornes

J’aime Londres d’amour. Depuis 20 ans, je m’y rends chaque année parce que je me sens constamment attirée par cette ville. Bien que tout ou presque y coûte cher (mais un peu moins, depuis le Brexit), il y a tant à faire là-bas que j’en oublie tout le reste. En fait, j’aime tellement cette ville que j’ai décidé de lui consacrer un livre, 300 raisons d’aimer Londres, qui paraîtra au printemps prochain. En attendant, je partage ici certaines des raisons pour lesquelles cette métropole me chavire à tout coup.

Comme à la maison

Londres, c’est un peu chez moi et c’est aussi chez vous… En effet, une fois sur place, on se rend rapidement compte que les Québécois sont beaucoup plus anglais qu’ils le pensent : l’architecture, la politesse, le bonheur d’aller boire une bière au pub du coin… Sans compter le petit-déjeuner œufs, bacon et toasts, que nous avons emprunté aux Britanniques et que l’on retrouve en version originale dans les restaurants Breakfast Club.

Lire la suite


Nashville expliquée à P.K.

Cinq résidents de Nashville – dont une Québécoise œuvrant avec les Predators – nous parlent de leur ville et de ce qui devrait plaire – ou pas – à quiconque s’y rendra. À commencer par P. K. Témoignages.

Mary Skinner

[Relationniste, Tennessee State Museum]

« Après New York et Los Angeles, Nashville est désormais la ville la plus créative des États-Unis, selon moi. La musique y résonne partout : dans les bars, les parcs, les restos, les rues. Culturellement, elle est aussi très diversifiée: elle abrite notamment la plus grande communauté kurde des États-Unis (13 000 personnes), qu’on appelle Little Kurdistan. La ville compte aussi plusieurs pistes cyclables et bon nombre de parcs – certains menacés par le développement immobilier – et le parc national des Great Smoky Mountains n’est qu’à 300 km. »

Lire la suite